LES GALOCHADES

 

 

A)° Création.

 

Première représentation de la Troupe « LES LOGES » en avril 1994 ► début 2004, la troupe veut fêter ce 10ème anniversaire.

 

L’idée est de présenter, sur Saint-Paul-en-Jarez, une semaine de théâtre.

 

La troupe « Les Loges » vit une aventure palpitante avec d’autres troupes du Pilat dans le cadre du projet du Parc du Pilat : « Cinq auteurs – cinq troupes ». Les échanges amicaux et les liens noués entre ces troupes font que tout naturellement, la programmation de ces premières rencontres théâtrales va s’appuyer sur ces cinq troupes, auxquelles vont s’adjoindre d’autres artistes alentours.

 

 

B)° Les lieux

 

* La Maison du Temps Libre : déjà connue de tous comme lieu de représentations théâtrales.

 

- Ses avantages : sa capacité (300 places) et son aménagement (buvette, cuisine).

- Ses inconvénients : son calendrier annuel très rempli, ce qui offre parfois peu de choix pour s’y installer quinze jours durant, et son éloignement relatif du centre du village pour les personnes âgées n’ayant pas de moyen de locomotion.

 

* La salle du Family : Entre ses murs se déroulaient autrefois les représentations théâtrales d’après guerre, les projections de cinéma et les quelques saynètes montées par les écoles lors des fêtes de fins d’années. Cette salle a l’avantage d’être située au cœur du bourg. De ce fait, les personnes âgées peuvent s’y rendre sans voiture ni temps de trajet. Le seul inconvénient qui s’est révélé lors de ces semaines de rencontres, c’est sa petite capacité (100 places).

 

 

C)° Le nom

 

« Les Galochades-Théâtre » (fait référence au train « la Galoche » qui reliait Saint-Héand à Maclas). Ce nom a été choisi car il correspond bien à plusieurs idées directrices de ces rencontres théâtrales :

 

. Tout d’abord, une locomotive (le théâtre) tire tous les wagons (les troupes).

. Il n’y a pas d’esprit de compétition entre les wagons (donc entre les troupes), tous allant dans la même direction et avec une même volonté. Si un seul wagon déraille, c’est tout le convoi qui en pâtit.

. Les troupes choisies sont prioritairement sélectionnées dans le Pilat et la Vallée du Gier. Si de par leurs plannings ou degré de préparation, elles ne peuvent suffire à remplir la programmation des galochades, alors les organisateurs se tournent vers d’autres régions pour compléter les wagons.

 

 

 

 

D)° Le concept

 

Le mot clé des galochades, c’est le mot « rencontres ». Tout est fait pour que les troupes échangent entre elles, pendant et après la semaine commune.

 

Pendant les galochades-théâtre, chaque troupe se voit remettre gratuitement autant de « pass » qu’elle comporte de membres. Ainsi, ceux-ci peuvent venir voir durant la semaine entière, les autres spectacles gracieusement. De plus, à l’issue de leur propre représentation, chaque troupe partage avec la troupe Sampoutaire, en soirée, un repas offert par la troupe « Les Loges ».

 

Après les galochades-théâtre, les troupes s’invitent mutuellement à venir donner une représentation les unes chez les autres, toujours au profit de la troupe recevant.

 

En contrepartie, les troupes amateures participantes aux « Galochades-Théâtre » acceptent de venir jouer bénévolement, la troupe « Les Loges » gérant et conservant le bénéfice des entrées, mais supportant tous les frais (repas, publicité….), y compris les droits d’auteurs.

 

En raison du peu de disponibilité des troupes « amateures » pendant la semaine, sont aussi programmés, pour compléter le calendrier : des intermittents du spectacle (surtout en direction des écoles où l’intervenant doit être aguerri à ces interventions spécifiques) et des troupes professionnelles. Ceci permet de « gommer » le clivage trop souvent mis en avant entre théâtre « amateur » et « professionnel ».

 

Ces rencontres sont également dirigées vers un large public, par un système attrayant de droit d’entrée (première entrée = 10 euros + 1 « pass » remis ► entrée suivante = 3 euros sur présentation du « pass ». Demi tarif pour étudiants, scolaires et chômeurs).

 

De plus, notre volonté est de permettre au plus large public possible de participer à cette semaine de théâtre, aussi, certains spectacles sont spécifiquement réservés aux écoles (avec organisation des séances et des déplacements en collaboration avec les enseignants), et depuis 2008, un spectacle est donné au Val Dorlay, ouvert gratuitement aux résidants, au personnel et à leurs familles.

 

 

E)° Les organisateurs

 

Plusieurs parties indissociables œuvrent ensemble à la réussite des « galochades-théâtre » :

 

- La Municipalité de Saint-Paul-en-Jarez : par le prêt des locaux, l’équipement de la salle du Family en chaises et praticables ; l’octroi d’une subvention exceptionnelle permettant la prise en charge d’une partie de la logistique publicité, affiches, programmes et cachets des troupes professionnelles.

 

- Le Département : l’octroi d’une subvention permettant la prise en charge d’une partie importante des autres coûts liés à cette semaine de rencontre.

 

- La Troupe « Les Loges » : qui contacte et choisit les troupes participantes, les sélectionne en se rendant à un maximum de représentations susceptibles d’être retenues, car un souci de qualité est attaché à cette semaine théâtrale ; équipement de la Maison du Temps Libre avec son propre matériel son et lumières ; animation de la semaine ; prise en charge de la majorité des frais de gestion et fonctionnement.

 

 

F)° Le bilan moral

 

Les critiques sont très majoritairement positives. Les troupes qui sont venues jouer ont été très surprises par la qualité de l’accueil des organisateurs, par le nombre de spectateurs, la qualité du public, la convivialité qui règne dans cette semaine. De plus, les structures de la Maison du Temps Libre et du Family mises à disposition des troupes ont été unanimement reconnues comme des cadres exceptionnels. Les acteurs ont été également agréablement surpris par la qualité de l’intendance.

 

Les spectateurs quant à eux semblent satisfaits de la variété des spectacles proposés. La formule et les prix de la semaine de théâtre ont été bien accueillis, même si nous restons conscients que pour des personnes de faibles revenus ou des familles qui viendraient avec leurs enfants à tous les spectacles, la dépense hebdomadaire reste significative.

 

Les points négatifs les plus marquants ont été :

 

. la difficulté pour certaines personnes âgées de se rendre à la Maison du Temps Libre, décentrée par rapport au bourg.

 

. le surmenage pour les membres organisateurs, car la multiplicité des spectacles signifie que tous les jours une troupe arrive dans une salle pour s’installer pour jouer le lendemain, et une troupe joue le soir. Entre les réceptions de troupes arrivantes et les repas d’après spectacles, les journées ont une amplitude horaire de 9 h 00 à 3 h 00 (le lendemain) !!!.

 

Cet évènement théâtral est l’une des raisons d’exister de la troupe « Les Loges ». Notre souhait initial était de faire revivre le théâtre dans notre village qui a connu un passé théâtral très riche.

 

 

Dès la première année, le public nous a confortés dans notre action. A St-Paul les gens sont demandeurs de théâtre, au point qu’à peine un nouveau spectacle est présenté (et même si certaines personnes reviennent plusieurs fois voir le spectacle en cours), ils veulent savoir quand sera la prochaine pièce ?. Notre temps de préparation étant relativement long (1 an et demi), nous ressentons même une certaine impatience du public lorsque quelques mois se sont écoulés. Le théâtre a donc indiscutablement sa place dans notre village, au même titre que le sport ou autres loisirs, avec lesquels il n’est absolument pas question d’entrer en concurrence. Il doit être un complément. Le plus important est qu’il doit prendre place dans la vie scolaire du village. Nous sommes surpris de voir combien d’enfants ou d’adolescents (pourtant à ces âges le théâtre n’est pas une activité très « branchée ») viennent à nos représentations. Certaines initiatives de théâtre à l’école existent à St-Paul, et il faut les encourager, car nous sommes persuadés que le théâtre reste avant tout une bonne école de la vie et situe les vraies valeurs du travail, de la confiance en soi et des rapports aux autres.

 

Les « Galochades-Théâtre » ont permis de prouver, si besoin en était, de ce qu’il y a moyen de faire sortir les gens de devant leur sacro-sainte télévision, pour les faire venir dans un lieu où ils peuvent prendre le temps de se rencontrer, de se parler, de se regarder. Après chacune des représentations, même en soirée, il était en effet réconfortant de voir un certain nombre de personnes prendre le temps de discuter entre elles ou avec les acteurs de la soirée.

 

Le public de ces semaines de « Galochades-Théâtre » est en majorité des personnes venant de St-Paul ou de communes alentours et du Pilat. La fréquentation du Family est très majoritairement composée par des adultes de tous milieux et de toutes professions. Nous avons pu rencontrer des personnes pour qui les sorties théâtrales étaient habituelles, mais aussi des personnes qui n’avaient jamais mis les pieds dans une salle de théâtre et certaines nous ont agréablement surpris en venant à toutes les représentations.

 

 

G)° Le bilan financier

 

Le but des rencontres est de créer un évènement, et non pas de faire entrer de l’argent dans les caisses de la troupe. Volontairement, les prix des places sont bas et ne suffisent pas à couvrir toutes les dépenses.

 

Avec le soutien financier de la Municipalité, et depuis les dernières éditions du Département, les bilans des trois premières années de « Galochades-Théâtre » ont pu être équilibrés.

 

 

H)° Le devenir

 

Devant le succès rencontré auprès du public, nous avons décidé de pérenniser ces semaines de rencontres théâtrales. Désormais, les « Galochades-Théâtre  » font partie intégrante du paysage culturel de Saint-Paul-en-Jarez, et son rayonnement alentours est certain. Cependant, devant la lourdeur de la mise en place de ces semaines de rencontres par rapport à la capacité de notre association, nous avons décidé de reconduire les « Galochades-Théâtre » tous les dix-huit mois (en octobre et en mars si possible), alors que nous étions partis sur un rythme annuel.

 

Nous avons, au cours de ces dernières années, fait appel à des compagnies de théâtre professionnelles afin de « combler » notre programmation en semaine. La qualité des spectacles présentés, tant pour les enfants des écoles que pour les soirées nous incitent à continuer ce « panachage » tout en restant vigilants aux coûts engendrés.

Cependant, du 21 au 31 mars 2019 se dérouleront les dixièmes rencontres théâtrales. Pour fêter dignement cet anniversaire, une programmation exceptionnelle est en cours.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com